Action - Aventure

Published on février 12th, 2014 | by Exterminator

0

Black Sunday de John Frankenheimer 1977

Avec : 

  • Robert Shaw : David Kabakov
  • Marthe Keller : Dahlia Iyad
  • Bruce Dern : Michael Lander
  • Fred Weaver : Sam Corley

Origine : USA

Durée : 143 Min

Au cours d’un raid meurtrier sur le quartier général de l’organisation Septembre noir à Beyrouth, le major israélien Kabakov épargne Dahlia Lyad. La jeune femme vient d’enregistrer un message à destination de l’Amérique dans lequel elle parle d’un attentat meurtrier à venir. Aux États-Unis, Kabakov entre en contact avec Corley, du FBI, pour le prévenir du danger. Pendant ce temps, à Los Angeles, Dahlia retrouve Michael Lander, un pilote traumatisé par la guerre…(Source : wikipedia).

Ce film est l’adaptation du premier livre de Thomas Harris, le célèbre auteur du «Silence des Agneaux» qui s’inspira à cette occasion du sinistre assassinat d’athlètes israéliens par des terroristes palestiniens liés à l’organisation «Septembre Noir» lors des Jeux Olympiques d’été de Munich en 1972.

Un récit fictionnel autour du contexte international particulièrement tendu de l’époque qui n’est pas s’en rappeler le climat post 11 septembre toujours d’actualité.

C’est grâce à la caméra de John Frankenheimer que sera transcrite sur grand écran, cette histoire visant le terrorisme aveugle chère aux fanatiques de tout bord.

Si le cinéaste va finalement en faire un film à la fois prenant et spectaculaire, on aurait tort de le réduire à un simple blockbuster d’espionnage catastrophe. Il a en effet, le mérite d’aborder un sujet délicat avec beaucoup de recul et de finesse, se gardant bien de faire l’amalgame entre les crimes de cette organisation et les revendications du peuple palestinien comme trop souvent dans le cinéma US actuel. Rappelons que l’attentat préparé ici est organisé par une militante d’origine allemande et un ancien officier des Marines laissé pour compte depuis son retour du front.

Le film en profite donc pour égratigner les institutions US sur le sujet souvent tabou du suivi discutable des vétérans de l’armée américaine et de poser le sujet embarrassant de la menace venue de l’intérieur.

Cinématographiquement parlant, le film est également une incontestable réussite. Loin d’être le premier venu, Frankenheimer nous offre un film intense, haletant et particulièrement bien réalisé. Le cinéaste mène son film d’une durée de 2h20 sur une cadence qui ne faiblit jamais jusqu’au long final qui donne quelques sueurs froides et ne ménage pas le spectateur avec une violence quasi permanente. Dommage que les quelques effets spéciaux accusent aujourd’hui, le poids des années.

En haut de l’affiche, on retrouve l’excellent et regretté Robert Shaw dans la rôle inattendu d’un agent israélien particulièrement tenace. Face à lui, Marthe Keller et Bruce Dern composent un duo de fanatiques assez détestables et réalistes.

Prévu pour être le grand succès de l’année 1977, le film devra s’incliner devant le raz de marée de «La Guerre des Etoiles» qui écrasa tout sur son passage.

Loin des clichés habituels du genre, «Black Sunday» réussit le pari de divertir le spectateur avec beaucoup d’intelligence, ce qui est devenu plutôt rare de nos jours.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Black Sunday de John Frankenheimer 1977 Exterminator

Black Sunday

Notre Avis

Summary:

3.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1