Policier - Thriller

Published on février 12th, 2014 | by Exterminator

0

Black Rain de Ridley Scott 1989

Avec : 

  • Michael Douglas : Nick Conklin
  • Andy Garcia : Charlie Vincent
  • Ken Takakura : Masahiro
  • Yusaku Matsuda : Sato

Origine : USA

Durée : 125 Min

Nick Conklin est un policier aguerri, rebelle et solitaire. Dans un restaurant fréquenté par la pègre new-yorkaise, Nick et son co-équiper, Charlie Vincent, remarquent un vieux japonais menant une conversation animée avec des mafiosi. Soudain, un yakuza fait irruption dans la salle et égorge le vieil homme. Nick et Charlie se lancent à sa poursuite et parviennent à le capturer. L’assassin, Sato, est aussitôt extradé à la demande de l’ambassade japonaise et c’est à contrecœur que Nick et Charlie acceptent de l’escorter jusqu’à Osaka. À peine l’avion atterri, Sato parvient à s’échapper grâce à des complices déguisés en policiers japonais. Ayant déjà été plusieurs fois accusé de corruption, Nick est accusé d’avoir laissé Sato s’enfuir. Les deux officiers décident alors de le retrouver pour se blanchir. Ils vont découvrir le Japon et se mettre de nombreux yakuzas à dos… (Source : wikipedia).

Avant de prendre vie devant les caméras de Ridley Scott, le scénario de «Black Rain» écrit par Craig Bolotin et Warren Lewis traina un moment dans les bureaux des différents «executives» de Hollywood. Mais alors que la Paramount se décide enfin à financer le projet avec la productrice Sherry Lansing, Paul Verhoeven qui devait réaliser le film, se retire.

C’est donc l’ainé des frères Scott qui va finalement hériter de ce polar noir, dans la droite lignée de «Traquée», thriller sympathique qu’il vient de mettre en scène. Une grosse partie du tournage devant se dérouler au Japon, une longue préparation s’impose. Ce sera en effet, la première fois qu’une production hollywoodienne vient s’installer au pays du soleil levant.

Michael Douglas et «l’espoir» Andy Garcia formeront le duo vedette et Ken Takakura, le collègue nippon. Jackie Chan est un temps pressenti pour jouer le méchant mais refuse, estimant qu’incarner un «Bad Guy» est trop mauvais pour son image. C’est l’acteur japonais Yusaku Matsuda qui endossera au final, le costume du tueur alors qu’il était atteint d’un cancer de la vessie très avancé. Il décèdera peu de temps avant la sortie du film.

Méfiantes, les autorités japonaises mettront énormément de bâtons dans les roues à toute l’équipe du film qui sera obligée au bout d’un moment, de rentrer aux Etats-Unis pour terminer le film.

Le tournage s’avèrera donc difficile et épuisant à tel point que le directeur photo Howard Atherton jeta l’éponge en pleine prise de vue et fut remplacé par Jan de Bont. Scott affirmera quant à lui, qu’il ne retournera jamais travailler dans ce pays.

Un accouchement dans la douleur qui voit naitre l’un des meilleurs polars des années 80/90. Autour d’un intrigue classique mais tout de même solide, Scott dresse un superbement esthétisant portrait d’hommes aux cultures diamétralement opposées. Douglas compose avec talent ce flic blessé aux méthodes brutales et douteuses qui va devoir faire équipe avec ce flic nippon (génial Takakura) respectueux des valeurs de l’honneur et de la loyauté.

Au delà de ces rapports magnifiquement mis en scène, l’intrigue permet également à Scott de nous offrir une succession de magnifiques et violentes scènes d’actions spectaculaires portée par la superbe photographie des Atherton/De Bont, faisant oublier une trame ne réservant finalement que peu de surprises.

Beau, profond et spectaculaire, «Black Rain» demeure sans conteste l’un des films les plus réussis de Ridley Scott.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Black Rain de Ridley Scott 1989 Exterminator

Black Rain

Notre Avis

Summary:

4.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1