Fantastique - SF

Published on février 11th, 2014 | by Exterminator

0

Batman Forever de Joel Schumacher 1995

Avec : 

  • Val Kilmer : Bruce Wayne/Batman
  • Tommy Lee Jones : Double Face
  • Jim Carrey : Riddler
  • Nicole Kidman : Chase Meridian

Origine : USA/UK

Durée : 121 Min

Batman est en butte aux attaques répetées du forcené Double-Face, tandis que son alter ego Bruce Wayne s’est attiré la haine de l »Homme-Mystère’. Les deux malfrats s’allient, tandis que le héros milliardaire noue une idylle avec la séduisante Meridian Chase et trouve un partenaire en la personne de Dick Grayson, qui veut se venger de Double-Face.(Source : cinemovies.fr)

On s’en doutait ; prendre la relève de Tim Burton reste un sacré gage où l’on a plus à y perdre qu’à y gagner. Quand, en plus, c’est pour le nouveau volet de l’une des franchises les plus célèbres du cinéma américain, c’est quasi mission impossible.

Joel Schumacher l’a compris. S’il veut « survivre » à ce sacré défi, il n’a pas d’autre choix que de prendre un axe opposé à celui de Burton, pour la troisième aventure de Batman.

Ca tombe bien pour lui, Warner trouvant l’univers du réalisateur de « Beetlejuice » trop sombre et trop glauque pour son justicier masqué, le studio se met en phase avec la nouvelle approche de Schumacher.

Exit donc l’ambiance noire des 2 premiers volets, c’est vers une mise en image beaucoup plus colorée et accessible pour le public familial que tend le réalisateur.

Exit aussi Michael Keaton qui n’a pas souhaité réendosser le costume du justicier pour…divergences artistiques (bien le lui en a pris…), c’est finalement Val Kilmer qui prend sa succession….

Un reboot souhaité donc par Warner (le second volet étant considéré comme un échec) qui va finalement s’avérer être une catastrophe artistique.

En effet, on ne peut que le constater, malgré toute la meilleure volonté du monde et un certain affect pour le héros de DC Comics, le résultat est une très grosse déception, proche de la purge.

Faute d’abord, à un scénario des plus bancals où Bruce Wayne, aux prises des hystériques et insupportables, Double Face et Homme Mystère, doit choisir entre ses sentiments pour la (encore) belle Nicole Kidman et son rôle de justicier.

Ce dilemme qui aurait pu et dû donner un peu de profondeur à l’ensemble, est « englouti » dans une bouillie visuelle et sonore indigeste.

Les effets numériques n’étant pas encore arrivés au très haut niveau actuel, nous subissons un univers fluo, à l’opposé donc de Burton,  à la fois kitch et dépassé, fait de cartons pâte et de lumières criardes.

C’est là que l’on peut se rendre compte de l’étendue du progrès technologique que l’on a pu faire depuis une quinzaine d’année et la comparaison est sans appel.

Côté casting, là encore, difficile de ne pas être indulgent.

Val Kilmer semble totalement absent et pas vraiment à l’aise dans la peau d’un héros. Face à lui, les « méchants » incarnés par Tommy Lee Jones et Jim Carrey, en font des caisses et c’est rien de le dire. Vite insupportables, on redoute chacun de leur passage à l’écran. Nicole Kidman, quant à elle, traverse le film de manière totalement anonyme. Sans oublier Chris O’Donnell qui devait marquer l’arrivée (tardive) du personnage de Robin au sien de la franchise. Trop peu exploité et presque négligé, difficile de juger…

A trop vouloir s’éloigner de la patte Burton (même Danny Elfman a été remplacé par Elliot Goldenthal à la musique), Schumacher s’est pris les pieds dans le tapis avec ce sommet de ringardise.

Tout cela n’empêchera malheureusement pas le public de se déplacer en masse à l’époque, permettant au réalisateur de nous infliger un « Batman & Robin » de triste mémoire.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Batman Forever de Joel Schumacher 1995 Exterminator

Batman Forever

Notre Avis

Summary:

2


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , , , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1