Action - Aventure

Published on février 7th, 2014 | by Exterminator

0

Arsène Lupin de Jean Paul Salomé 2004

Avec : 

  • Romain Duris : Arsène Lupin
  • Kristin Scott-Thomas : Joséphine
  • Pascal Greggory : Beaumagnan
  • Eva Green : Clarisse

Origine : France/Italie/Espagne/UK

Durée : 109 Min

 »Détourner l’attention, voilà la clé. Si tu t’en rappelles, personne ne t’arrêtera jamais ». Tels sont les derniers mots prononcés par le père d’Arsène Lupin avant d’être assassiné. En grandissant, le jeune orphelin devient un voleur insouciant, détroussant l’aristocratie parisienne grâce à son charme redoutable. Sa rencontre avec une ensorcelante aventurière, la Comtesse de Cagliostro, va transformer le pickpocket débutant en voleur de haut vol. Lancé sur la piste du trésor perdu des rois de France, que convoite une obscure confrérie royaliste, le jeune virtuose multiplie les coups d’éclat : attaque d’un train lancé à pleine allure, course-poursuite dans les catacombes parisiennes, vol spectaculaire à la cathédrale de Rouen… Mais sa quête va être perturbée par sa passion aveugle pour la vénéneuse comtesse… (Résumé : Source : cinemovies.fr)

Sur le papier, un projet d’adaptation du célèbre personnage de Maurice Leblanc avait de quoi susciter un enthousiasme certain. Il était même opportun de dépoussiérer un mythe de la littérature de genre qui s’était arrété à l’image de George Descrières, qui a interprété à merveillle ce personnage dans une série à succès pour le télévision dans les années 70 et bercée par la chanson devenue classique du générique interprétée par Jacques Dutronc.

Malgré tout, c’est avec une certaine appréhention qu’on attendait ce film, notamment, à cause de son réalisateur, Jeau Paul Salomé qui s’était déja attaqué à un autre classique de la télévision, « Belphegor », pour un résultat proche de la catastrophe. On pouvait également avoir quelques doutes sur le choix de Romain Duris pour incarner le célèbre gentleman cambrioleur.

Après visionnage, on ne peut s’empêcher de constater que ces craintes étaient justifiées. Comment, avec un tel matériel, peut-on nous pondre un blockbuster « à la française » aussi lent, confus, invraisemblable et peu spectaculaire ? Le film s’ouvre sur l’enfance de Lupin, fils de cambrioleur qui verra sa vie basculer à la vision du meurtre de son père. Une mise en place correcte si ce n’est quelques effets de montage, pour faire moderne, complètement hors sujets. La suite s’avèrera beaucoup plus laborieuse avec la présentation de Lupin « adulte » lors d’une série de vols sur un bateau de croisière de luxe. Certes la photographie est jolie, mais Duris n’a rien de la classe du gentleman de Leblanc, assez mal à l’aise dans un costume beaucoup trop étriqué pour lui et embourbé par la suite dans une intrigue plus que confuse qui lui fera chercher le trésor des rois de France.

Le scénario mêlant aventure (ah bon ?) et fantastique est complètement invraisemblable, même pas du tout clair, on ne comprend réellement qu’au trois quart du film qu’on recherche ce fameux trésor des rois de France. Trop tard… On a déjà irrémédiablement laché. La faute en incombe donc aussi à Salomé, incapable de donner le moindre charisme à son personnage, qui finalement, n’a rien du héros que l’on connait. On se désinteresse petit à petit de ce personnage et de sa quête, devenant même presque antipathique.

Ce ne sont pas les quelques twists mal venus, frisant le ridicule qui changeront une impression générale déja négative, bien au contraire.
Le reste du casting ne parvient malheureusement pas à relever le niveau avec une Eva Green, décidement toujours aussi transparente, un Pascal Greggory venu cachetonner en jouant à l’excès un personnage ridicule, cela ne s’arrange pas avec Robin Renucci dont la prestation est digne d’un mauvais nanar. Il n’y a que Kristin Scott Thomas qui s’en sort à peu près bien, dégageant ici une plaisante sensualité.

C’est bien peu pour un film terriblement long (plus de 2 heures) et ennuyeux qui donne malgré lui, un sentiment d’enervement et de frustration quand on était en droit d’attendre à un bel hommage au plus célèbre gentleman cambrioleur. Rendez nous Georges Descrières !!!!!!!

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Arsène Lupin de Jean Paul Salomé 2004 Exterminator

Arsène Lupin

Notre Avis

Summary:

2


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1