Horreur

Published on février 11th, 2014 | by Exterminator

0

Alligator de Sergio Martino 1979

Avec : 

  • Barbara Bach : Alice Brandt
  • Claudio Cassinelli : Daniel Nessel
  • Mel Ferrer : Joshua
  • Romano Puppo : Peter

Origine : Italie

Durée : 90 Min

L’implantation d’un hôtel ultra-moderne dans une région sauvage des tropiques entrave la vie de la tribu des Kuma. La légende locale veut que le lagon libère le Dieu Alligator, pour détruire les intrus. Un grand banquet sur un radeau au milieu du lagon leur est offert. A la tombée de la nuit, les indigènes encerclent le lagon et obligent tout le monde à se réfugier dans l’eau. Un alligator gigantesque surgit alors des profondeurs du lagon et extermine ses victimes impitoyablement. David et Alli, jeunes touristes, réussiront-ils à tuer le monstre ; sa fin est aussi celle de leur cauchemar. (Résumé : Source : fluctuat.net)

Après une longue période consacrée au Giallo, Sergio Martino, grand artisan du cinéma d’exploitation italien des années 70, 80, succombe à son tour, à la mode des aventures exotiques rendues populaires grâce aux succès des films de cannibales de ses « collègues », Ruggero Deodato et Umberto Lenzi. C’est d’abord avec la sympathique « Montagne du Dieu Cannibale » qu’il aborde le genre avec un certain succès. Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, il enchaîne avec le nanardesque « Le Continent des Hommes Poissons », véritable ovni SF de sinistre mémoire.

Cela ne l’empêchera pas d’embarquer dans la foulée, toute son équipe pour une dernière aventure sur fond de crocodile géant, profitant au passage de l’énorme succès mondial des « Dents de la Mer ». En effet, cet « Alligator » n’est pas moins qu’une honteuse copie de l’excellent film de Steven Spielberg, avec cet énorme reptile qui va semer la terreur au sein d’un club de vacances au fin fond de la foret africaine (même si le film a été tourné au Sri-Lanka…).
Il faut bien avouer que le résultat est particulièrement ennuyeux, voire, par moments, assez risible. On commence par une longue exposition qui voit l’inauguration d’un grand complexe hôtelier en Afrique par un promoteur peu scrupuleux d’avoir envahi le territoire d’une tribu locale.

Pour se venger, celle-ci va lancer à son encontre, un gigantesque alligator pour faire le ménage. On a donc droit à un scénario de timbre poste qui aurait pu au moins laisser augurer quelques scènes spectaculaires rendant l’entreprise, un minimum attrayante. Il n’en sera malheureusement rien. Pendant presque une heure, Martino enchaine des scènes de dialogues particulièrement insipides et inutiles sur fond de discours écolo avec le thème déjà abordé par ses prédécesseurs sur la civilisation occidentale détruisant l’environnement à de fins commerciales.

Rajoutés à cela, quelques moments de couleurs locales, histoire de faire patienter le spectateur avant la grande attaque de l’alligator. Bref, on s’ennuie ferme à l’image de ce pauvre Claudio Cassinelli, habitué du poliziesco, en train de photographier chaque recoin de cette « jungle » pour passer le temps, en constatant aussi que Barbara bach traverse l’écran en se demandant ce qu’elle fait là et en subissant le jeu peu inspiré d’un Mel Ferrer, venu ici un nouvelle fois cachetonner.

On aurait pu se consoler grâce au grand final tant attendu voyant l’assaut du gros reptile sur tous ces envahisseurs mais la déception sera à la hauteur de l’attente. Visiblement limité par un budget plus que réduit et malgré une bonne utilisation du scope, Sergio Martino ne peut limiter les dégâts entre un Alligator en carton pâte qui soulève plus de rires que de frissons, des maquettes ridicules et des acteurs peu inspirés. Bref, on plonge en plein nanar.

On est forcément déçu pour un réalisateur qui est pourtant loin d’être mauvais. On oubliera donc vite cet accident de parcours dans une filmographie bien remplie.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Alligator de Sergio Martino 1979 Exterminator

Alligator

Notre Avis

Summary:

2


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1