Action - Aventure

Published on février 15th, 2014 | by Exterminator

0

Airport de George Seaton 1970

Avec : 

  • Burt Lancaster : Mel Bakersfield
  • Dean Martin : Vernon Demerest
  • Jacqueline Bisset : Gwen Meighen
  • Jean Seberg : Tanya Livingston

Origine : USA

Durée : 137 Min

Le traffic a dû être interrompu à l’aéroport de Lincoln suite à une tempête de neige qui paralyse un avion sur la piste de décollage. Le directeur général Mel Bakersfeld tente de faire son possible pour débloquer la situation tandis que son beau frère Vernon Demarest qui est pilote de ligne prépare son vol pour Rome où il doit retrouver Gwen sa maîtresse et hôtesse de l’air enceinte de lui. Parmis les passagers un homme désespéré à projeté de faire exploser une bombe.. (Source : allociné.fr)

Basé sur le roman à succès (30 semaines au sommet des ventes) de Arthur Hailey, «Airport» est la première d’une série de quatre tragédies «aériennes» à grand spectacle (conclue par le très mauvais «Airport 80 Concorde» avec notre Delon national) mais c’est surtout le film qui lança la longue et lucrative vague du cinéma catastrophe des années 70.

«L’Aventure du Poseidon», «Tremblement de Terre», «La Tour Infernale»… verront ainsi le jour grâce au succès phénoménal de ce film pourtant, particulièrement classique et surtout très ennuyeux. Il faut en effet attendre près de 70 minutes pour voir l’avion décoller et 1h35 pour que démarre réellement la dite «catastrophe».

Avant cela, on a donc droit aux sempiternels portraits des (trop) nombreux personnages qui servent à meubler une intrigue des plus minces. Le directeur de l’Aéroport qui doit faire face à une demande de divorce, l’un des pilotes qui apprend la grossesse de sa maitresse, une vieille dame qui voyage sans billet, un groupe de banlieusards en colère… bref, beaucoup d’histoires parallèles sans grand intérêt et qui n’ont pas grand rapport avec la menace de la bombe introduite à bord par un déséquilibré.

La réalisation conventionnelle de George Seaton (épaulé ici par le grand Henry Hathaway) ne nous permet pas de nous passionner un instant pour ces personnages mal dessinés, particulièrement inintéressants. Les Burt Lancaster, Dean Martin, Jacqueline Bisset et autres sont ainsi, totalement transparents.

Pour tenter de donner un peu de rythme à l’ensemble, le cinéaste use et abuse de split-screens qui s’avèrent aussi inutiles qu’agaçants.

On pense alors se consoler avec les 40 dernières minutes. Et bien, non. La menace étant finalement toute relative, on assiste tranquillement aux quelques micros évènements jusqu’au retour de l’avion qui atterrira sans véritablement de difficulté malgré une brèche dans sa coque.

Le film étant en partie financé par Boeing, il ne fallait en effet, surtout pas remettre en cause la fiabilité de cet appareil dans ce qui se résume finalement qu’à une énorme pub de luxe pour le constructeur américain.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Airport de George Seaton 1970 Exterminator

Airport

Notre Avis

Summary:

2


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , , , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1