Action - Aventure

Published on février 9th, 2014 | by Exterminator

0

Aigle de Fer de Sidney J. Furie 1986

Avec : 

  • Louis Gossett Jr. : Chappy Sinclair 
  • Jason Gedrick : Doug Masters
  • David Suchet : Akir Nakesh
  • Larry B. Scott : Reggie

Origine : USA

Durée : 117 Min

Au cours d’un vol de routine au dessus de la Méditerranée, le Colonel Ted Masters est abattu et détenu comme otage dans un pays arabe. Devant l’impuissance des autorités militaires à lui porter secours, son fils Doug décide de monter une opération pour délivrer. Déterminé à tout tenter pour sauver son père, il va devoir ’emprunter’ un avion F16 de l’armée. Mais son plan est compris lorsque le Colonel de réserve Charles Sinclair devine son plan…  (Résumé : source : cinemotions.com)

On a toujours qualifié le « Top Gun » de Tony Scott, de symbole de l’aire Reaganienne, synonyme d’une Amérique triomphante, seule contre tous, dominatrice d’un monde prosterné à ses pieds, oubliant au passage, le sous-texte homosexuel du film qui a propulsé Tom Cruise au rang de star. Un succès planétaire qui forcément, inspira des producteurs à la recherche d’un succès facile. C’est donc dans la foulée du film de Scott que Tri-Star lança la production de cet « Aigle de Fer », surfant également sur les évènements de l’époque comme l’attaque de Tripoli par l’aviation américaine.

Mais si « Top Gun » est encore un film agréable à regarder aujourd’hui, malgré de gros défauts, c’est avec une certaine souffrance que l’on vient à bout de cet ersatz du pauvre. Tout d’abord, à cause d’une arrogance prononcée du propos et du contexte. On ne touche pas aux ressortissants américains même s’il prennent la liberté de violer l’espace aérien d’un pays étranger en toute impunité. Tout au long du film, on ne se posera jamais la question de savoir qui avait tort. Aux USA, c’est toujours la faute des autres surtout s’ils viennent du Moyen Orient…

Bref, le film distille des idées tout à fait réactionnaires et d’une arrogance insupportable qui ne peuvent que difficilement nous faire adhérer au reste. C’est d’autant plus compliqué que ce reste n’est qu’une succession d’invraisemblances plus grosses les unes que les autres qui font vite passer le film pour un nanar de luxe….et encore…..

Ca commence comme un banal film de teenagers avec une bande d’ados, enfants de cadres de l’armée de l’air qui se dévergondent en se lançant des défis débiles, comme une course entre un avion et une moto, pour s’assurer de leur puissante virilité. Jusqu’à ce que leur leader apprenne que son père, pilote de chasse, a été fait prisonnier par un pays du Moyen Orient pour avoir voler sans autorisation, dans leur espace aérien. Voyant les autorités fébriles pour aller le chercher, il décide à lui tout seul, de partir le libérer grâce à l’aide logistique de ses petits camarades et d’un colonel has been qui connait vaguement son père. Un festival de n’importe quoi qui commence pour la préparation de l’opération qui verra ce jeune apprenti pilote et son nouvel ami colonel, partir affronter à deux, l’armée entière d’un pays, en récupérant avec une facilité déconcertante, le prisonnier bien gardé.

La préparation voit donc ces petits jeunes, déjouer tous les services de sécurité et de renseignements pour réunir toutes les informations logistiques nécessaires pour organiser l’assaut. Ils permettront aussi à nos 2 héros de dérober 2 magnifiques F16 (avions de chasse US) au nez et à la barbe de l’armée entière qui ne s’aperçoit de rien.

Si c’est ça être la première puissance mondiale….. M’enfin…. Mais ce n’est rien devant cette attaque finale, toute aussi ridicule qui voit ce jeune prétentieux, détruire les défenses aériennes de l’ennemi et leurs avions de chasse avec une facilité déconcertante, musique sur les oreilles. Une connerie qui verra son apogée au moment où le gamin récupère son père sur la piste ennemie. Une scène comique qui frise la parodie.

Véritable propagande pro-américaine, ce film dégage une telle impudence et une telle bêtise qu’il en devient rapidement repoussant, même pas spectaculaire et visiblement, un peu fauché….il faut voir les explosions de maquettes d’avions en bois…..

Bref, le symbole obsolète d’une surpuissance qui a depuis, pris du plomb dans l’aile.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Aigle de Fer de Sidney J. Furie 1986 Exterminator

Aigle de Fer

Notre Avis

Summary:

2


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1