Comédie

Published on février 11th, 2014 | by Exterminator

0

A Bord du Darjeeling Limited de Wes Anderson 2007

Avec : 

  • Owen Wilson : Francis
  • Adrien Brody : Peter
  • Jason Schwartzman : Jack
  • Amara Karan : Rita

Origine : USA

Durée : 91 Min

Trois frères qui ne se sont pas parlé depuis la mort de leur père décident de faire ensemble un grand voyage en train à travers l’Inde afin de renouer les liens d’autrefois.
Pourtant, la « quête spirituelle » de Francis, Peter et Jack va vite dérailler, et ils se retrouvent seuls, perdus au milieu du désert avec onze valises, une imprimante, une machine à plastifier et beaucoup de comptes à régler avec la vie…
Dans ce pays magique dont ils ignorent tout, c’est alors un autre voyage qui commence, riche en imprévus, une odyssée qu’aucun d’eux ne pouvait imaginer, une véritable aventure d’amitié et de fraternité…  (Résumé : Source : cinemotions.com)

C’est la troisième réalisation du surprenant cinéaste Wes Anderson après les sympathiques « La Famille Tenenbaum » et « La Vie Aquatique », il était donc attendu au tournant par un nombre de fans grandissant tombés sous le charme de ses premiers films se situant, il faut bien l’avouer, en marge de la production habituelle par un ton extrêmement décalé, une galerie de personnages atypiques, un rythme plutôt lent et un soin porté à la technique tout particulier.

A la vision de son nouveau film, on ne peut pas dire que l’on soit surpris. En effet, on retrouve sans peine l’univers de ce réalisateur à part avec, là encore, un certain décalage autour de personnages particuliers dans un endroit inhabituel. Mais là où cela nous avait charmé dans ces précédentes oeuvres, nous lasse vite ici. En effet, que Wes Anderson n’est pas voulu changer de ton et de forme, cela ne se discute pas, il est tellement rare aujourd’hui qu’un réalisateur se situant entre le film d’auteur et le film commercial, impose une patte reconnaissable, qui plus est de qualité. Mais qu’il ait voulu pousser plus loin son style, lui a fait dépasser une limite d’accessibilité que, seuls ses fans les plus irréductibles peuvent suivre.

Cela commençait pourtant bien avec un Bill Murray, acteur fétiche du réalisateur, en costard en plein milieu de l’Inde, se pressant pour attraper un train, le fameux Darjeeling Limited. Une séquence hilarante et réussie dans le veine de ce que nous avait offert Anderson jusqu’à présent.

Malheureusement, le grand Bill n’attrapera jamais ce train, ce qui met fin prématurément à sa précipitation au film, se résumant à ce clin d’oeil tout à fait jouissif. Si il a loupé le train, ce n’est pas le cas de trois frères que la mort de leur père a séparé et qui se retrouvent dans ce train pour une quête qu’il serait maladroit de dévoiler ici.

C’est le point de départ de ce (long) voyage presque initiatique pour nos trois compères complètement différents.

Mais l’originalité s’arrête là. Visiblement plus passionné par l’Inde que par son histoire, Anderson va trimballer ses personnages de lieux en lieux, tels des touristes un peu paumés dans un pays trop grand pour eux.

On aurait pu et, surtout, aimer adhérer à l’évolution des rapports entre ces 3 frères. Notamment quand l’un confie un secret à l’autre qu’il s’empresse de répéter au troisième…

Le problème, c’est que le traitement est tellement décalé que Anderson en oublie finalement, totalement le fond. Tout reste en surface, provoquant rapidement un certain détachement du spectateur sur la quête individuelle et collective de ces 3 frères bizarres. Même si le film n’est finalement pas très long, on s’ennuie donc souvent, finalement pas très intéressés par ce qui se passe. La finalité de la quête étant finalement emballée et sans grand intérêt, on erre avec eux, ne sachant pas, nous non plus, vers quoi nous allons aller. On est visiblement pas les seuls car plus le film avance, plus le tout devient approximatif avec 20 dernières minutes, totalement brouillonnes qui nous font définitivement sortir du film.

Heureusement, tout n’est pas à jeter à commencer par l’excellente interprétation du trio de frères incarnés par Adrian Brody, Owen Wilson et Jason Schwartzman (co-scénariste du film). Anderson aime aussi filmer et cela se voit avec des cadres soignés et une superbe photographie. Sans oublier une excellente bande originale. mais tout cela reste insuffisant.

Après 2 films réussis, Anderson se repose un peu trop sur ses lauriers à vouloir faire un film tendance d’atmosphère, finalement, totalement creux. Une vraie déception.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
A Bord du Darjeeling Limited de Wes Anderson 2007 Exterminator

A Bord du Darjeeling Limited

Notre Avis

Summary:

2.5


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1