Policier - Thriller

Published on février 6th, 2014 | by Exterminator

0

36 Quai des Orfèvres de Olivier Marchal 2004

Avec : 

  • Daniel Auteuil : Léo Vrinks
  • Gérard Depardieu : Denis Klein
  • André Dussollier : Robert Mancini
  • Roschdy Zem : Hugo Silien

Origine : France

Durée : 111 Min

Paris… Depuis plusieurs mois, un gang de braqueurs opère en toute impunité avec une rare violence.
Le directeur de la PJ, Robert Mancini (André Dussollier) a été parfaitement clair avec ses deux lieutenants les plus directs, Léo Vrinks (Daniel Auteuil), patron de la B.R.I., et Denis Klein (Gérard Depardieu), patron de la BRB* : celui qui fera tomber ce gang le remplacera à son poste de grand « patron » du 36, quai des Orfèvres.
La lutte est ouverte entre ces deux grands flics, autrefois amis, qu’aujourd’hui tout sépare : leurs vies, leurs méthodes, leurs équipes et une femme, Camille Vrinks (Valeria Golino)… (Résumé : Source : cinemovies.fr)

Après un nombre d’années de disette affolant, Olivier Marchal remet le polar français en selle de la plus belle des manières. Se basant sur une histoire authentique, le cinéaste met en scène un face à face viscéral interprété par deux grands messieurs du cinéma français actuel, Depardieu et Auteuil. Intense et sombre, le film ne laisse aucune place à un semblant d’optimisme mais à une ambiance noire qui prend aux tripes.

Le film s’ouvre sur une superbe scène de braquage de fourgon blindé, perpétré par un commando qui n’en est pas à ses premiers méfaits. Cette chasse aux malfrats sera donc le prétexte d’un affrontement implacable entre deux flics mis en compétition par leur patron sur le départ. Une quête de la promotion qui fera de ces ennemis intimes, des victimes en puissance.

Ancien flic, Marchal en profite pour dresser le portrait d’une police qu’il connait bien, très loin de ce que nous montrent les mauvais téléfilms policiers français diffusés à longueur de semaine. Il évite les raccourcis faciles et les effets pathos pour nous livrer un état des lieux glassant et glacial.

On est content de retrouver un Gérard Depardieu inspiré que l’on avait perdu au fil du temps dans un nombre inoui de navets. Daniel Auteuil quand à lui, est crédible et impressionant en homme blessé.

Malheureusement, le final va nous refroidir un peu. Sans réel point faible jusque là, le film se conclut d’une manière un peu malheureuse et trop vite expédiée avec un plan et un discours de Depardieu qui frolent le ridicule. Pas de quoi tout de meme gacher l’impression plus que positive ressentie jusque là.

Un grand polar qui relancera un genre de la plus belle des manières.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
36 Quai des Orfèvres de Olivier Marchal 2004 Exterminator

36 Quai des Orfèvres

Notre Avis

Summary:

4


User Rating: 0 (0 votes)

Tags: , ,


About the Author



Back to Top ↑

UA-48123034-1